Baromètre des Achats Responsables–OpinionWay pour l’ObsAR

Baromètre des Achats Responsables–OpinionWay pour l’ObsAR

Cette enquête a été menée avec un échantillon de 185 responsables d'achats , de diverses organisations.

Grâce à cette étude vous allez en apprendre plus sur les achats responsables : maitrise des couts, relation et évaluation des différents fournisseurs, intêrets sociaux et environnementaux.

Baromètre des Achats Responsables–OpinionWay pour l’ObsAR

On peut constater que la politique d’achats responsable est une priorité pour près de la moitié des entreprises interrogées.

Neuf organisations sur dix ont une politique AR en place. Une proportion qui reste stable. Les politiques AR sont particulièrement mises en place dans le secteur public.

Les politiques AR sont de plus en plus ancrées dans la réalité des organisations : > presque la moitié les ont mises en place depuis plus de 5 ans. > on n’observe pas d’abandon de la démarche au fil du temps.

L’évolution de l’analyse des risques ESG par typologie d’achats et par extension par zone géographique témoigne de la professionnalisation des acheteurs dans la gestion des risques grâce notamment aux connaissances partagées sur les risques des familles d’achats et à une meilleure disponibilité des données fournisseurs.

La prise en compte du coût global se développe légèrement. Le net recul par rapport aux réponses de 2012 pourrait s’expliquer par une prise de conscience de la complexité du sujet. 
La connaissance de la performance RSE des fournisseurs ne progresse pas cette année. On peut cependant envisager une future progression, portée par l’effet positif des lois sur le devoir de vigilance et Sapin 2. A confirmer dans les prochaines années...
Le retour sur les résultats de 2012 illustre l’axe d’action qui a été poursuivi ces dernières années : diminuer ses consommations –aller vers le juste besoin avec des résultats. L’apparition du choix «d’allonger la durée de vie des produits» modifie la répartition des réponses et/mais illustre l’évolution visant à agir avec des actions de fond : celles qui nécessitent de collaborer avec ses fournisseurs ou parties prenantes internes (repenser ses process, recycler..). 
A travers leurs achats, les organisations ont cherché de nouveau à favoriser l’emploi local (+10 points par rapport à 2018). Le public accorde toujours une priorité à l’insertion dans l’emploi des personnes en difficulté. Outre celui de la lutte contre le travail dissimulé qui conserve la 3ème place, les thèmes du «travail décent» et du respect des droits de l’homme au travail deviennent une préoccupation importante notamment des grandes entreprises.
 
 
En savoir plusJ'accepte
Les cookies assurent le bon fonctionnement des services de ce site. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.